vendredi 2 janvier 2015

Crazy Skull, de Grisogono



Près de 45 carats de pierres précieuses, rubis, diamants noirs et diamants blancs.
Deux cadrans, pour deux fuseaux horaires dans la profondeur des globes oculaires.
Cette montre incroyable, belle et inquiétante comme une diva mexicaine, oscille entre perfection et démesure.
Une façon peut-être de se remémorer que malgré les joyaux, tout est vanité.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire