mercredi 12 novembre 2014

Concert à la Fondation Taylor

Organisé par l'Union des Femmes Professeurs, Compositeurs et Musiciens Associés, le samedi 8 novembre 2014.




Ce petit concert, organisé dans un très beau bâtiment du 9ème arrondissement, non loin de Pigalle, m'a permis de vivre un joli moment musical, une évasion bienvenue par une fin d'après-midi d'automne. Lieu d'exposition, la Fondation Taylor occupe un immeuble bourgeois avec beaucoup de cachet, et son dernier étage, sorte d'atelier à l'immense baie vitrée, est tout simplement splendide. Espace calme et lumineux, on peut contempler par ses larges ouvertures les toits alentours, chambres de bonnes et cheminées en enfilade. Un Paris rêvé où l'on fait un peu partie du décor et dans lequel on voudrait à tout prix s'attarder. Avec une bande-son au diapason.





Suzanne Giraud, Professeur au CNR de Paris
Envoûtement pour violon
par Stéphane Tran Ngoc





Hélène Rasquier, Professeur à l'Ecole Normale
Les lumières du jour, poème de Louise Labbé
Un jour je partirai..., poème de Georgette Rasquier-Chareire
Vocalise pour piano et chant
par l'auteur et Nell Froger


Nell Froger au chant.




Edith Lejet, Grand Prix de Rome
Trois eaux-fortes pour piano
par Liyang Zhu





Lucie Robert, Premier Grand Prix de Rome
Sur le nom de Pierre d'Arquennes, poème acrostiche d'Alain Suied
par l'auteur et Nell Froger

Robert Schumann
1ère sonate en la min. op. 105 pour violon et piano: Mit leidenschaftlichaftlichen Ausdruck, Allegretto, Lebhaft
par Yuri Kuroda et Emmanuelle Moriat


Yuri Kuroda au violon et Emmanuelle Moriat au piano.


Lucie Robert, Hélène Rasquier, Nell Froger, Edith Lejet,
Emmanuelle Moriat et Yuri Kuroda.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire