samedi 16 février 2013

Forbrydelsen

En danois, ça signifie Crime, mais ça a été traduit par The Killing en français... (Et oui !)
 
The Killing
Série TV danoise créée en 2007 par Søren Sveistrup.
Avec Sofie Gråbøl.
Trois saisons à ce jour.
 
Je ne sais pas si vraiment je peux dire que j'aime les séries TV danoises, car la généralisation est peut-être un peu exagérée, mais en tout cas j'adore Borgen et The Killing, des séries passionnantes et très bien menées, toutes deux diffusées sur ARTE.
Mais pour l'instant, c'est à la télévision danoise que vient d'être diffusée la saison trois de The Killing, que j'ai vue en VOST et qui m'a littéralement scotchée à mon écran (pendant que mon chat dormait comme si de rien n'était, totalement hermétique à toute forme de suspens.)
 
The Killing, ce sont des intrigues très bien construites, à multiples facettes et riches en rebondissements. C'est également une atmosphère, toute l'ambiance d'un pays encore un peu méconnu. Mais c'est surtout un personnage incroyable: Sarah Lund.
Sarah Lund a une éternelle queue de cheval, elle n'est jamais maquillée. Elle porte toujours un jean, qu'elle a cependant arrêté de rentrer dans ses bottes pour cette troisième saison, avec des pulls en laine qu'on hésiterait même à enfiler dans les Vosges ou dans le Jura pendant les vacances de février.
 
 
Sarah Lund, c'est une intelligence acérée, une opiniâtreté à toute épreuve et un véritable instinct de l'enquête, qui la pousse à agir, au mépris évident de ses propres intérêts. Car Sarah Lund, c'est également une vraie incapacité à communiquer, une femme complètement démunie face à ses émotions.
 
Lors de la première saison, elle enquête sur le meurtre de l'adolescente Nanna Birk Larsen et démolit au passage une bonne partie de sa vie personnelle. Dans la saison suivante, elle part jusqu'en Irak, pour finir encore plus abîmée à l'issue de multiples rebondissements beaucoup trop destructeurs pour elle.

Je me demandais donc ce qu'il allait rester d'elle pour cette troisième saison.
Et là, surprise, apparaît une Sarah Lund petite fonctionnaire modèle, se mettant en quatre pour quelques honneurs et pour son transfert vers un service bien planqué.
Une Sarah Lund qui repique des plantes dans son jardin. (OK, elles crèvent toutes...)
Une Sarah Lund qui achète des gâteaux chez le pâtissier pour se rapprocher de sa famille. (OK, les invités ne se pointent jamais à ses dîners...)
Tiens, même Copenhague au mois de novembre aurait presque un petit air guilleret !
Et vraiment, c'est un choix très audacieux et assez malin de la part des scénaristes, car très vite, on se dit que quelque chose va craquer et que l'explosion n'est sans doute pas très loin. Et en effet, plongée dans une enquête époustouflante, Sarah va finir par basculer... Mais bien sûr, je n'en dirai pas plus !

Jetez-vous sur cette troisième saison (et sur les deux précédentes si vous les avez manquées), mais assurez-vous d'avoir plusieurs heures devant vous, car croyez-moi, il vous sera très très difficile de quitter votre écran.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire