jeudi 28 février 2013

Beaucoup de bruit, mais pour quoi exactement ?

Le décès de Stéphane Hessel a suscité une émotion quasi unanime dans le monde politique, ainsi qu'une couverture médiatique très large et massivement élogieuse.
Pour ma part, j'avoue que je ne connais guère ce monsieur. De sa jeunesse dans la résistance et de sa carrière de diplomate, je ne sais que ce que j'ai pu en lire dans les journaux. Je n'en dirai donc rien.
Par contre, j'ai acheté et lu il y a deux ou trois ans le fameux Indignez-vous !, soi-disant livre de chevet et même étendard de toute une génération 2.0. Et ce qui m'a frappée, c'est avant tout son indigence. On est loin, très loin, de la pensée novatrice louée à grand coup de trompes dans l'ensemble de la presse depuis mardi. Le texte ferait une excellente base de discussion et de débat avec des élèves de troisième ou de seconde; c'est dire s'il est tout sauf politique.
Sans doute qu'au terme d'une vie bien remplie, au fil d'un siècle qui fut ce que l'on sait, Monsieur Hessel ne mérite-t-il pas l’opprobre publique et ce n'est absolument pas mon propos.
Mais que son petit fascicule sans consistance et sans ambition soit élevé à la dignité de manifeste, voilà qui me paraît bien excessif.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire